Afin de sensibiliser sur la biodiversité des rivières et le cycle de l’eau, éléments indispensables au bon fonctionnement de nos écosystèmes, la ville de Saint-André-de-Cubzac diffuse le film « La rivière » pour son ciné-débat annuel. Le rendez-vous est donné le vendredi 24 mai à 19h à la Villa Monciné.

Un ciné-débat engagé dans la protection environnementale

La préservation de l’environnement fait partie de vos objectifs au quotidien ? Ou bien vous souhaitez en apprendre davantage sur les actions à mener pour préserver la biodiversité ? Ce ciné-débat autour de la thématique de l’eau apportera toutes les réponses à vos questions :

  • 19h : Accueil du public
  • 19h15 : Projection du film documentaire « La rivière » réalisé par Dominique Marchais
  • 20h30 : Interventions de Sébastien Nys (Directeur du Syndicat du Moron) et Margaux Linsolas (stagiaire au Syndicat du Moron et étudiante en Master Agro Science et environnement)
  • 21h : Apéritif dinatoire

L’événement est gratuit, sans réservation et accessible à toutes les personnes ayant soif de connaissances !

Le film « La rivière » : une immersion dans la biodiversité aquatique

Les rivières sont indispensables pour la diversification de l’écosystème. Elles occupent un rôle important dans le maintien de la vie sur Terre. Au travers de différents regards, Dominique Marchais nous montre dans « La rivière » la nécessité de protéger les cours d’eau et de les gérer durablement. Un documentaire dénonciateur des effets néfastes de la croissance économique sur nos rivières avec une mise en lumière des gaves dans les Pyrénées-Atlantiques.

Des enjeux sociétaux au coeur des ciné-débats

Chaque année, la ville de Saint-André-de-Cubzac organise un ciné-débat en partenariat avec la Villa Monciné afin de sensibiliser aux différents enjeux actuels de notre société. L’insertion sociale chez les jeunes avec le film « Allons enfants » ou encore la valorisation des initiatives solidaires avec « Ma ville demain », ces documentaires ont permis d’aborder deux sujets sociétaux marquants. Avec la diffusion du film « La rivière », une troisième sphère s’ouvre au public : celle de la protection de la biodiversité.