Actualités

Accueil > Actualités > Les 10 et 23 mai : journées nationales en mémoire de l’esclavage et de ses victimes

Les 10 et 23 mai : journées nationales en mémoire de l'esclavage et de ses victimes

Vie citoyenne
Durant ce mois de mai, deux journées nationales auront lieu en mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions et en hommage aux victimes d'esclavage. Retour sur les dates du 10 et 23 mai et leur Histoire.

Le 10 mai : journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition

Que commémore-t-on le 10 mai ?

Du XVème au XIXème siècle, plus de 11 millions d'Africains ont été capturés afin d'être réduit en esclavage au sein d'exploitations coloniales situées en Amérique. Le 10 mai marque cette période en leur rendant hommage et permet à travers cet acte, le rappel de ce qu'est un crime contre l'humanité.

Pourquoi avoir choisi la date du 10 mai ?

Le 8 mai 2001, la loi Taubira tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité, fut adoptée par le Parlement puis promulguée le 21 mai 2001. Sur proposition du Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage (CNMHE), C'est en 2006 que le président Jacques Chirac a choisi la date du 10 mai en référence à cette loi afin de commémorer les mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition.

Le 23 mai : journée nationale en hommage aux victimes de l'esclavage colonial

Que commémore-t-on le 23 mai ?

Le 23 mai 1998, à l'occasion du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, une marche historique a eu lieu à Paris en hommage aux victimes. Au total, 40 000 personnes ce sont réunies entre la place de la République et celle de la Nation en commémoration à la mémoire des victimes de ce crime contre l'Humanité.

La création du Comité Marche du 23 mai 98

Suite à cette initiative, Le Comité Marche du 23 mai 98 (CM98) a vu le jour et a pu participer activement à la création de la loi Taubira de 2001 qui a conduit à l'enseignement de l'esclavage dans les programmes de l'Education nationale. Jusqu'en 2017, l'association s'est battue afin d'instaurer la date du 23 mai comme date officielle. C'est en février 2017 que le président François Hollande, officialise la date du 23 mai comme étant une date de commémoration nationale.

Le saviez-vous ?

Le 10 mai honore également la mémoire des abolitionnistes français, où Alphonse de Lamartine fut dirigeant de la révolution républicaine de février 1848, et devient membre du gouvernement provisoire et ministre des affaires étrangères. Au cours de sa vie, le poète a séjourné à plusieurs reprises au château du Bouilh à Saint-André-de-Cubzac, chez ses amis Henri et Amélina Hubert-Delisle. Il connut Henri lorsque tous deux étaient députés à l'Assemblée nationale de 1848 à 1851.
Aller au contenu principal